sitemap  search  e-mail  français

Formation professionelle initiale

La formation de rattrapage permet de remédier à la pénurie de main-d’œuvre

Parmi les 25 – 64 ans, une personne sur huit n’a pas de diplôme professionnel. Malgré un fort potentiel, peu d’adultes sans formation parviennent à terminer une formation initiale. Il y a lieu d’améliorer l’accès à l’information, aux conseils et au suivi, et d’aplanir les obstacles financiers. Pour ce faire, les cantons doivent adapter les lois sur les bourses d’études et les harmoniser avec l’aide sociale. Il conviendrait aussi que davantage de chômeurs terminent une formation initiale grâce aux allocations de formation versées par l’assurance-chômage.
Par Angela Zihler, cheffe de projet pour la formation professionnelle, Travail.Suisse
Plus...

Offrir davantage de formation initiale aux adultes - Repenser la formation professionnelle

Angela Zihler
Cheffe de projet Formation professionnelle
Plus...

Formation de rattrapage pour adultes : activons ce potentiel, nous serons tous gagnants !

Travail.Suisse a depuis quelques années attiré l’attention sur les personnes adultes sans formation professionnelle, en affirmant que leur intégration dans une formation entre 25 et 40 ans est, pour nombre d’entre eux, une possibilité mal exploitée. Depuis trois ans, nous disposons de plus de places d’apprentissage que d’apprentis ; ce constat, associé à la votation du 9 février limitant l’immigration, doit induire un changement de paradigme au niveau politique. Il est possible d’intégrer mieux et durablement une partie de ces adultes dans la vie professionnelle par des formations de rattrapage adaptées à ce public particulier. C’est dans l’intérêt des personnes concernées qui seront autonomes professionnellement et financièrement ; c’est aussi dans l’intérêt de l’économie, qui bénéficiera d’une main d’œuvre qualifiée, et de l’Etat qui verra à terme ses dépenses sociales diminuer.
Josiane Aubert, conseillère nationale, vice-présidente de Travail.Suisse
Plus...

Peu de diplômes ou de certificats professionnels en dépit d’un potentiel considérable chez les adultes

Une personne sur huit, âgée de 25 à 64 ans, n’a pas de diplôme ou de certificat professionnel. Bien qu’il existe un potentiel considérable, peu d’adultes sans certificat professionnel parviennent à mener à terme une formation initiale. Il s’agit d’améliorer l’accès à l’information, aux conseils et à l’accompagnement, et d’écarter les obstacles financiers. Pour ce faire, les cantons doivent adapter les lois sur les bourses d’études et harmoniser leur action avec l’aide sociale. En outre, davantage de chômeurs devraient pouvoir terminer une formation initiale, grâce aux allocations de formation de l’assurance-chômage.
Angela Zihler, Cheffe de projet Formation professionnelle, Travail.Suisse
Plus...

Réorienter les priorités de la formation professionnelle

Au cours des dix dernières années, la formation professionnelle a été caractérisée par une pénu-rie de places d’apprentissage. Désormais comblée, celle-ci a été remplacée par une pénurie de main-d’œuvre. Inciter un nombre accru d’adultes à suivre une formation de base est donc l’un des défis que va devoir relever la formation professionnelle à l’avenir. Pour ce faire, Tra-vail.Suisse, l’organisation faîtière indépendante des travailleurs, demande aux partenaires de s’engager de manière contraignante et à la Confédération et aux cantons de consentir un soutien financier plus important.
Martin Flügel, Président de Travail.Suisse
Plus...

« Maîtriser son apprentissage » — nouvelle brochure d’information de Travail.Suisse

La nouvelle brochure d’information « Maîtriser son apprentissage » s’adresse aux jeunes qui débutent un apprentissage. Elle les renseigne sur leurs droits et leurs obligations et leur prodigue des conseils pour prendre rapidement leurs marques dans l’entreprise et l’école professionnelle. La brochure d’information de Travail.Suisse s’inscrit dans une série de publications qui traitent de questions relatives au monde du travail.
Plus...

Réponse à la procédure d’audition

Guide de la formation professionnelle initiale de deux ans avec attestation fédérale
Plus...

Encourager de manière ciblée les formations de rattrapage

On attend du Conseil fédéral qu’il dépose auprès du Parlement - lors de la session d’été - sa proposition relative à la loi fédérale sur la formation continue. Aux yeux de Travail.Suisse, il est indispensable qu’à l’avenir, cette loi contribue à la formation de rattrapage, en particulier à celle des personnes qui n’ont aucun diplôme de formation professionnelle initiale. A cet effet, Travail.Suisse propose une disposition obligeant la Confédération et les cantons, de concert avec les organisations du monde du travail, à prendre des mesures qui préparent les personnes exerçant une activité lucrative sans avoir reçu de formation professionnelle initiale à suivre les autres procédures de qualification (formation de rattrapage).
Bruno Weber-Gobet, Responsable de la politique de la formation, Travail.Suisse
Plus...

Réponse à la consultation sur le concept relatif à l’encouragement de la mobilité dans la formation professionnelle


Plus...

La formation sanctionnée par une attestation a fait ses preuves

Une première évaluation montre que l’apprentissage sanctionné par une attesta-tion AFP a fait ses preuves dans la pratique. Les apprenants, les entreprises formatrices et le corps enseignant des écoles professionnelles sont satisfaits de cette formation. Après l’avoir terminée, un jeune sur cinq entre directement en apprentissage pour obtenir le certificat fédéral de capacité (CFC). Il conviendrait de relever ce taux de passage. Il faudrait aussi observer soigneusement l’insertion à plus long terme dans le marché du travail. De nombreuses entre-prises en savent encore trop peu sur cette nouvelle formation AFP et sur la ma-nière dont elles pourraient engager des jeunes l’ayant terminée. Il est nécessaire d’agir auprès des organisations professionnelles.
Plus...

Vers un certificat professionnel de même valeur grâce à une procédure de validation

Les adultes ayant l’expérience professionnelle requise peuvent obtenir un certi-ficat professionnel par le biais d’une procédure de validation. Ce certificat pro-fessionnel a la même valeur qu’un certificat obtenu par la voie d’un « apprentis-sage classique ». La tâche des organisations compétentes du monde du travail - c’est-à-dire les associations professionnelles et les organisations de branches - consiste à établir cette équivalence du certificat professionnel. Elles définissent les contenus de la formation, nomment les experts aux examens et siègent au sein de l’organe de validation. De ce fait, les associations professionnelles et les organisations de branches compétentes veillent elles-mêmes à la qualité, quant au contenu, de leur procédure de validation.
Plus...

Maturité professionnelle: le système actuel a fait ses preuves, mais il doit encore être optimisé

La maturité professionnelle (MP) est l’histoire d’une réussite. Il est toutefois nécessaire de l’optimiser, afin que des jeunes gens doués puissent être gagnés à la cause dans la concurrence entre le gymnase et la maturité professionnelle. Dans les conditions cadres actuelles, la suppression des orientations MP, telle que l’OFFT l’envisage, suscite beaucoup de turbulences, sans apporter de nouveaux éléments utiles. Il faudrait plutôt mettre l’accent sur une légère extension des heures d’enseignement offertes et sur la possibilité d’accès de tous à une maturité professionnelle parallèle à un apprentissage.
Plus...