sitemap  search  e-mail  français

Pour en savoir plus...

 

Plus de Véronique Polito >l'USS >thèmes >formation...

Politique de la formation

La force de la Suisse : un système de formation différencié

La société et l’économie (publique) suisses bénéficient d’un système de formation différencié. Il se distingue par des voies de formation professionnelle et de formation générale fortement tracées. A la différence de beaucoup d’autres pays, la Suisse ne fait pas l’erreur de tout miser sur la formation générale. La Suisse attend aussi le succès de la formation professionnelle, qui permet d’acquérir des diplômes de fin d’études à tous les niveaux. Travail.Suisse considère comme une tâche politique fondamentale de défendre ce système de formation différencié caractéristique de la Suisse, comme l’exige l’art. 61a Cst.
Bruno Weber-Gobet, responsable de la politique de la formation, Travail.Suisse
Plus...

Messagerelatif à l’«Initiative sur les bourses d’études»

Le Conseil fédéral baisse les pantalons devant les cantons
Plus...

www.jeunesse-syndicale.ch

Nouveau site pour les apprenties et apprentis et réédition du bestseller de l’USS www.jeunesse-syndicale.ch
Plus...

Réponse à la procédure d’audition

Guide de la formation professionnelle initiale de deux ans avec attestation fédérale
Plus...

Marchés publics – La formation d’apprentis constituerait un critère de sélection

Initiative parlementaire
Plus...

Les difficultés du retour à la vie active à l’agenda politique

La publication du rapport final du projet Expérience ReProf a permis de faire mieux connaître les difficultés rencontrées par les candidats au retour à la vie active après une longue interruption de l’activité professionnelle. Présentées lors d’une journée d’étude auprès d’une cinquantaine de représentant-e-s des divers milieux concernés, les dix-huit recommandations de Travail.Suisse, l’organisation indépendante des travailleuses et travailleurs, s’adressent au parlement fédéral mais aussi aux législatifs cantonaux. La Conseillère nationale Josiane Aubert, en appelant à une mobilisation des personnes présentes, a réussi à galvaniser l’assemblée.
Plus...

Consultation sur la révision totale de la loi sur les contributions à la formation

Remarques sur le projet de révision.
Plus...

Encourager la mobilité et les langues étrangères dans la formation professionnelle

Lors de la conférence sur les places d’apprentissage qui aura lieu le 23 novembre 2012, un rapport sur l’encouragement de la mobilité et des langues étrangères dans la formation professionnelle sera discuté et, espérons-le, également adopté. Travail.Suisse espère que ce rapport servira de catalyseur aux diverses initiatives proposées dans ce domaine.
Bruno Weber-Gobet, responsable de la politique de la formation, Travail.Suisse
Plus...

Pénurie de stages pour les femmes désireuses de se réinsérer dans la vie professionnelle

En règle générale, les femmes au foyer qui souhaitent se réinsérer dans la vie professionnelle après une interruption de leur activité lucrative pendant plusieurs années n’ont pas droit à une longue période d’adaptation. Elles doivent le plus rapidement possible se mettre professionnellement « à jour », s’adapter à l’entreprise et parallèlement réorganiser leur vie privée. Si les obstacles à surmonter sont trop nombreux, un stage peut constituer une réin-sertion appropriée dans la vie professionnelle. Ceux-ci sont pourtant rares, en dépit d’une forte demande.
Angela Zihler, Co-responsable du projet « Expérience ReProf », Travail.Suisse
Plus...

Affermir notre positionnement international

Les filières de formation générale et les voies de formation professionnelle doivent jouir en Suisse d’une reconnaissance sociale équivalente. C’est ce que la Constitution fédérale affirme sans ambiguïté dans son article 61.a al. 3. Cette disposition le dit clairement : il n’y a pas de formation meilleure ou moins bonne. A l’échelle de la Suisse, cette manière de penser est largement répandue, à défaut d’être unanimement défendue. A l’échelle internationale, par contre, la formation professionnelle souffre encore et toujours d’un déficit de reconnaissance. Du point de vue de Travail.Suisse, il faut donc redoubler d’efforts pour mieux positionner la formation professionnelle au niveau international.
Bruno Weber-Gobet,Responsable de la politique de la formation, Travail.Suisse
Plus...

Réponse à la consultation sur le concept relatif à l’encouragement de la mobilité dans la formation professionnelle


Plus...

De nouveaux objectifs pour la politique de la formation professionnelle

La loi sur la formation professionnelle en vigueur aujourd’hui date de 2004 et porte la forte empreinte d’une importante pénurie de places d’apprentissage, situation décelée et expérimentée pour la première fois en 1996. Depuis lors, le contexte a changé. Nous nous trouvons aujourd’hui dans une situation de pénurie croissante de main-d’œuvre qualifiée. Dans la politique de la formation, de nouvelles questions et de nouveaux problèmes se font donc pressants, sans que la manière de les aborder et de réagir soit d’ores et déjà claire. Travail.Suisse, l’organisation faîtière indépendante de 170‘000 travailleurs, souhaite mettre en évidence quatre défis qu’il s’agira de relever pendant la législature en cours.
Plus...

Réponse de l'USS à l’audition relative au projet d’ordonnance sur le cadre national des certifications pour la formation professionnelle

L’USS salue globalement la démarche et les efforts consentis par l’OFFT pour l’élaboration du CNC soumis aujourd’hui à la procédure d’audition. Cependant, pour l’USS le projet présente une importante lacune.
Plus...

USS: Réponse à la consultation sur l’avant-projet de loi fédérale sur la formation continue (LFCo)


Plus...

Travail.Suisse: Conférence de presse du 3 avril 2012

Environ 50'000 travailleurs et travailleuses actifs professionnellement, mais ne possédant aucune formation, se trouvent dans de bonnes, voire de très bonnes conditions pour obtenir un diplôme ultérieurement. Un seul de ces diplômes peut permettre à la société d'économiser entre 100'000 et 210'000 francs. Globalement, cela constitue un potentiel théorique de plus de 8 milliards de francs d’économie. En outre, chaque diplôme améliore la qualité de vie de la personne concernée et permet, indirectement, d’atténuer le manque de mai- d’œuvre, dû à l’évolution démographique. Pour Travail.Suisse, l’organisation faîtière indépendante de 170'000 travailleurs et travailleuses, il est clair que ces faits imposent une nouvelle focalisation dans la politique de formation.


Plus...

Encadrer le retour à la vie professionnelle

Le retour à la vie professionnelle après une interruption de l’activité lucrative pendant un certain temps est un processus évolutif de longue haleine. Selon les experts, un accompa-gnement continu s’avère être un facteur important pour la réussite du retour à la vie profes-sionnelle. Renforcer l’estime de soi, améliorer son propre marketing, combler les lacunes professionnelles et reconnaître les effets positifs du travail en groupe continuent d’être sou-lignés. L’accès à la formation continue et à des stages constitue donc la pierre angulaire de ce processus.
Angela Zihler, coresponsable du projet « Expérience ReProf »
Plus...

Reprendre un travail est un parcours semé d’embûches

Le retour à la vie professionnelle après une longue interruption est une thématique qui concerne principalement les femmes. C’est ce groupe que Travail.Suisse étudie dans son projet « Expérience ReProf », en visant dans un premier temps à en établir les caractéristiques et les besoins. Dans un second temps, elle vérifiera si les offres existantes dans le domaine de la réinsertion répondent aux besoins de ce groupe cible.
Angela Zihler, coresponsable du projet « Expérience ReProf »
Plus...

Il faut en finir une bonne fois avec les hésitations !

Le Conseil fédéral vient de mettre en consultation un projet d’adaptation de l’ordonnance relative à l’admission, au séjour et à l’exercice d’une activité lucrative (OASA). Par-là, il s’agit de donner suite à une motion, adoptée par les Chambres, demandant que les jeunes sans-papiers aient accès à l’apprentissage. Un projet certes à saluer, mais à améliorer aussi.
Véronique Polito, secrétaire centrale de l’USS
Plus...

Un projet grevé de nombreuses lacunes

Lorsqu’en novembre dernier, le Conseil fédéral a ouvert la procédure de consultation sur la nouvelle loi sur la formation continue, les syndicats n’étaient pas franchement enthousiastes. Et pourquoi ce manque d’enthousiasme, alors que la création de cette loi faisait partie des revendications syndicales ? Parce que l’avant-projet proposé ressemble plutôt à un exercice bureaucratique qui ne répond qu’insuffisamment aux défis auxquels la société et le monde du travail feront face à l’avenir.
Véronique Polito, secrétaire centrale de l’USS
Plus...

Il est impératif de reconnaître les écoles supérieures

Les « écoles supérieures » n’existent plus dans le système de formation professionnelle. Depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle loi sur la formation professionnelle, seules existent et sont reconnues par la Confédération des filières de formation proposées par les écoles supérieures. Une telle solution entraîne une paperasserie et des dépenses administratives inutiles. Travail.Suisse est d’avis qu’il est impératif de revenir à la reconnaissance des écoles supérieures.
Plus...

Merci « Pierre »

(ea) La contribution de Peter Sigerist «Et le vent commence à tourner» est sans doute la dernière de lui dans ce cadre. À la mi-juillet en effet, il passera le flambeau de la politique de la formation à l’USS à une successeure plus jeune. Durant 16 ans, Peter Sigerist a été secrétaire central à l’USS ; 13 années durant, il a marqué la politique de la formation de son empreinte et cela, bien au-delà des seuls syndicats.
Plus...

Et le vent commence à tourner

Depuis les années 1990, l’USS réclame des entreprises qu’elles créent plus de places d’apprentissage. Ici, l’offre doit nettement dépasser la demande. C’est en effet seulement à cette condition que les apprenti(e)s pourront, comme les gymnasien(ne)s, réaliser leur vœu en matière de profession. Dans de nombreuses régions du pays, le nombre de places d’apprentissage dépasse celui de jeunes qui en recherchent une, et cela continuera ainsi assez longtemps. Les jeunes doivent s’en réjouir. Les entreprises n’ont pas à se plaindre, mais doivent maintenir leur offre de places d’apprentissage et la rendre attrayante.
Peter Sigerist, secrétaire central de l’USS/fq
Plus...

Position de l’USS quant à l’évolution de la situation concernant la loi fédérale sur l’aide aux hautes écoles et la coordination dans le domaine suisse des hautes écoles (LAHE)

L’importance croissante de la formation dans les hautes écoles, y compris pour les syndicats.
Plus...

Politique syndicale de la formation : état des lieux et tâches

«Formation et syndicats» : fin du projet, évaluation externe, contacts cultivés
Plus...

Il faut revaloriser le rôle des organisations du monde du travail

Le rôle des organisations du monde du travail n’est pas encore clairement défini dans la nouvelle loi sur l’aide aux hautes écoles et la coordination dans le domaine suisse des hautes écoles (LAHE). Travail.Suisse s’engage pour que les organisations du monde du travail soient représentées à la Conférence suisse des Hautes écoles par quatre représentantes ou représentants munis d’un droit de proposition.
Plus...

Véronique Polito élue secrétaire centrale en charge de la formation

Lors de sa réunion du 30 mars 2011, le Comité de l’Union syndicale suisse (USS) a élu à l’unanimité Véronique Polito Schmidt secrétaire centrale en charge de la formation. Véronique Polito succédera à Peter Sigerist, qui prend sa retraite vers le milieu de l’année, après 16 années d’activité engagée et couronnée de succès au sein du Secrétariat de l’USS.
Plus...

Le Conseil des États fait un premier pas vers son renforcement

Aujourd’hui, le Conseil des États a réalisé, dans le cadre du Message sur l’encouragement de la formation, de la recherche et de l’innovation pendant l’année 2012 (FRI 2012), un pas certes petit, mais un premier pas quand même, vers le renforcement de la formation professionnelle. Il a relevé d’environ 50 millions de francs la proposition contenue dans le projet du Conseil fédéral, dans le but d’encourager la formation professionnelle supérieure.
Plus...

Retour à la case départ

La loi fédérale sur l’aide aux hautes écoles et la coordination dans le domaine des hautes écoles (LAHE) a passé le cap des délibérations du Conseil des États et va maintenant être débattue au sein de la commission du Conseil national chargée de l’examen préalable. L’Union syndicale suisse (USS) estime que la Chambre du peuple devrait retourner cet objet au Conseil fédéral.
Peter Sigerist, secrétaire central
Plus...

Politiser en faveur des enfants ou contre eux?

Le Concordat HarmoS est entré en vigueur le 1er août 2009. Les cantons harmo-nisent ainsi l’école obligatoire (école primaire) sur la base du mandat stipulé par l’art. 61a de la Constitution fédérale. La discussion portant sur HarmoS a fait de l’école primaire un sujet politique. On peut se demander si cela lui est bien utile. Quoi qu’il en soit, l’objectivité en est absente. Des reproches et des con-naissances superficielles influencent les discussions. Il existe un risque que l’on donne une mauvaise image de l’école primaire sur le plan politique. Tra-vail.Suisse voit un certain danger de politisation du sujet non plus en faveur des enfants, mais contre eux, par calcul politique.
Plus...

«Les défis de la politique de formation»

Texte d’orientation n°2: Lignes directrices en matière de formation générale, professionnelle et continue
Plus...

More of the same …

La Suisse n'est pas chiche en matière d'éducation : nous avons le taux le plus élevé du monde en terme de dépenses de formation par habitant pour nos élèves et nos étudiantes et étudiants. Cette éducation que nous aimons appeler notre unique ressource brute. Ce n'est pas tout à fait vrai, mais cela sonne bien dans un discours de cérémonie de diplômes et doit également être compris comme un appel à se former, toujours, au mieux toute sa vie - et à haute dose !
Plus...

Etablir la procédure de validation dans la formation de rattrapage

Les cantons sont désormais invités à établir la validation des prestations de formation à titre de nouvelle voie dans la formation de rattrapage. Ce faisant, il faut renforcer la collaboration intercantonale, étendre l’offre de professions et informer les groupes cibles au sujet de la formation complémentaire, en recou-rant à des moyens appropriés. La qualification d’adultes n’ayant aucun certificat professionnel reconnu est un instrument important - en plus d’une offre at-trayante de places d’apprentissage - pour couvrir à l’avenir également les be-soins de main-d’œuvre qualifiée. Par contre, pour les personnes sans formation, l’acquisition d’un certificat professionnel constitue une stratégie efficace pour lutter contre la pauvreté et le chômage.
Plus...

Pour les jeunes, la validation des prestations de formation: n’est pas une alternative à l’apprentissage professionnel

Une procédure de validation qui conduit à un certificat professionnel n’est pas une alternative à l’apprentissage ordinaire destiné aux jeunes gens. La crainte que des jeunes pourraient chercher à entrer directement, après l’école obligatoire dans le monde du travail et n’obtenir un certificat qu’au bout de cinq années de pratique professionnelle en suivant une procédure de validation, est infondée. La procédure de validation est une offre de formation qui s’adresse à des adultes et qui exige beaucoup en matière de compétence individuelle et de capacité de réflexion.
Plus...

Attestation fédérale de formation : une formation judicieuse… qui peut faire mieux

Dans la période qui a précédé l’entrée en vigueur de la loi sur la formation professionnelle le 1er janvier 2004, on a beaucoup discuté – dans les syndicats aussi – de la nouvelle formation professionnelle en deux ans avec attestation fédérale, qui était appelée à rem-placer la formation élémentaire... de Peter Sigerist
Plus...

Le point crucial des professions du secteur des services

Le système de formation professionnelle duale en entreprise est idéal pour les formations professionnelles initiales dans le domaine artisanal et industriel. C'est d'ailleurs là que ce type de formation a été créé et qu'il s'est développé pour devenir le modèle de réussite d'aujourd'hui. Les domaines professionnels sont clairement définis, et les associations qui les représentent aussi. Les responsables de branches dans les écoles professionnelles cantonales sont connus et se connaissent bien.
Plus...

Les défis de la politique de formation

Congres de l’uss des 5 et 6 novembre 2010: Surmonter l’inégalité sociale des chances éducatives en Suisse mise en évidence dans l’étude comparative de l’OCDE est un objectif central de la politique de formation. Le droit pour tous les jeunes à une éducation suffisante et l’accès à la formation continue pour tous les salarié(e)s sont plus judicieux, pour leur avenir, mais aussi pour celui du pays et plus particulièrement pour celui de sa cohésion sociale, que « le développement de l’excellence et de l’élite dans un marché global » dont on débat généralement en priorité. Pour les syndicats, ces objectifs revêtent une importance cruciale.
Plus...

Recours à la migration ou à des stratégies de formation ?

Une pénurie de main-d’œuvre attend le marché suisse du travail ces prochaines années. Les plus fortes craintes concernent le secteur de la santé , l’enseignement et les secteurs MINT . Cette perspective d’un manque de main d’œuvre constitue une gageure non seulement pour la politique migratoire, mais aussi pour la politique de la formation. Dans cet article, Travail.Suisse expose quelques réflexions de fond et formule des mesures prioritaires.
Plus...

Autonomie: pour qui?

Autonomie : c'est le slogan qui revient sans cesse dans la bouche des politiciens parlant des Hautes écoles. Celui qui utilise ce mot imagine faire partie du clan des sages, qui savent de quoi ils parlent quand ils parlent de politique en ma-tière de Hautes écoles. Mais la notion d'autonomie est des plus floues. Elle ne traduit pas ce qui est possible dans la réalité, ni ne résout aucun des problèmes qui attendent une solution de la part de la politique des Hautes écoles. Tra-vail.Suisse a la conviction que beaucoup de discussions gagneraient à devenir plus concrètes, ce qui serait tout à fait possible, moyennant la disparition de ce slogan du discours sur les Hautes écoles.
Plus...

Egalité des chances sur le marché des places d’apprentissage

Ce matin, lors du débat sur l’immigration, le Conseil national a chargé le Conseil fédéral d’examiner si les jeunes d’origine étrangère ont les mêmes chances dans leur recherche d’une place d’apprentissage que les jeunes suisses. Si cette égalité des chances n’est pas réalisée, le Gouvernement doit prévoir des mesures adéquates pour améliorer l’accès de ce groupe au marché des places d’apprentissage. Avec cette décision, le Conseil national a adopté un postulat de Josiane Aubert, conseillère nationale (PS/VD) et vice-présidente de Travail.Suisse.
Plus...

Une base qui confirme la politique de la formation défendue par l’USS

Le Rapport sur l’éducation en Suisse 2010, premier du nom, confirme les principales propositions développées par l’USS.
Plus...

Problématique des professions de la santé

Selon un rapport récemment publié par la Conférence suisse des directrices et directeurs cantonaux de la santé CDS et l'Organisation faîtière nationale du monde du travail Santé OdASanté, il manque chaque année un tiers de personnel formé dans le domaine de la santé et des soins. Le rapport préconise donc de toute urgence de garder le personnel et de renforcer la formation dans ces professions de la santé.
Plus...

Premiers pas dans la formation pour la transition écologique

Le brouillard qui, en décembre, nappait le sommet mondial du climat de Copenhague s’est déchiré. Si l’on veut que les efforts pour une transition écologique et sociale de la société réussissent, ne serait-ce qu’imparfaitement, alors il faut se mettre à l’ouvrage avec énergie dans tous les secteurs concernés. La recherche et la formation jouent un rôle important dans ce contexte. En Suisse, les premiers pas ont déjà été faits.
Plus...

Premiers succès des syndicats

Le 1er janvier 2010, de nouvelles mesures de financement sont entrées en vigueur concer-nant la formation. D’autres mesures sont prévisibles dans la formation professionnelle supérieure et une loi sur la formation continue est en préparation. Par sa ténacité, l’Union syndicale suisse (USS) a ouvert plus grand les portes de la formation pour de nombreuses personnes.
Plus...

La formation professionnelle est évolutive

La tertiarisation de l'économie - le déplacement horizontal entre les secteurs économiques - est un défi pour la formation professionnelle. La tertiarisation du système éducatif - l'adaptation verticale des profils de qualification - constitue l'autre grand défi lancé au système d'éducation et de formation (professionnelle). Les deux processus s'enchevêtrent et se développent en continu sur la toile de fond des décisions historiques. Le système requiert des adaptations en référence aux dispositions de la nouvelle loi sur la formation professionnelle; l'objectif poursuivi est de faire progresser tous les jeunes qui se décident pour le système de formation professionnelle, de manière à ce qu'ils aient les mêmes chances sur le marché de l'emploi et dans la société que ceux qui choisissent le système d'enseignement général.
Plus...

Une éducation pour la Suisse du futur ?

Oups, une vénérable institution de sages se trompe de cible ! Les Académies suisses des sciences, rien moins que les représentants de toutes les sciences (naturelles, humaines, médicales et techniques) et assurant comme tel le dialogue entre science et société, ont peu après les vacances d'été publié un livre blanc "Une éducation pour la Suisse du futur". Normalement, ce livre blanc n'aurait pas rencontré d'écho important si le système actuel de la formation professionnelle n'avait pas été qualifié stupidement et à tort de modèle dépassé...
Plus...

Quel avenir pour la formation supérieure ?

Depuis quelque temps, les milieux concernés se plaignent beaucoup que la formation professionnelle supérieure (FPS) composée des écoles supérieures ES et des examens professionnels (anc. brevets) et professionnels supérieurs (anc. diplômes/maîtrises) soit le parent pauvre dans la famille des offres de formation suisses.
Plus...

Du travail et des revenus pour tout le monde au lieu de caviar et champagne pour les actionnaires et les top managers

Le bilan de l’emploi en Suisse des années 1990 et 2000 est mauvais, et ce de manière préoccupante.
Plus...

Crise : mesures en matière de formation

Les mesures de formation ne doivent pas se limiter aux jeunes et plus jeunes, mais être réparties sur toutes les classes d’âge dans une perspective d’équité intergénérationnelle. Actuellement, nous misons en premier lieu sur des mesures comportant des offres de formation ciblées et à part entière (diplômes reconnus sur le marché de l’emploi), reposant sur des offres existantes, extensibles, et qui sont par conséquent susceptibles d’être immédiatement réalisées et applicables.
Plus...

L’USS se solidarise avec la protestation étudiante

Le Comité de l’Union syndicale suisse (USS) se réjouit de la forte participation dans tout le monde au mouvement de protestation des étudiant(e)s organisé dans le cadre de la semaine d’action internationale « Education is not for sale ».
Plus...

Conférence de presse du 19 mai 2009

Gesellschaftliche Kosten der Ausbildungslosigkeit in der Schweiz. Schlussbericht Studie Büro Bass (seulement en allemand)
Plus...

Conférence de presse du 19 mai 2009

Le coût pour la collectivité des personnes sans formation en Suisse. Résumé.
Plus...

Conférence de presse du 19 mai 2009

Repenser la formation
Plus...

Conférence de presse du 19 mai 2009

Formation de base pour les adultes: un investissement qui en vaut la peine
Plus...

Conférence de presse du 19 mai 2009

Jeunes à l’aide sociale : Le pari de la formation doit être prioritaire !
Plus...

Conférence de presse du 26.5.2009

Financement orienté vers la demande: Les chèques de formation, ça fonctionne!
Plus...

Conférence de presse du 26.5.2009

Apprendre tout au long de la vie: Il faut s'entraîner longtemps pour bien maîtriser ce que l'on sait!
Plus...

Conférence de presse du 26.5.2009

Le bon de formation, un beau coup de pouce pour beaucoup
Plus...

Conférence de presse du 26.5.2009

Mieux soutenir les étudiant(e)s de la formation professionnelle supérieure créera aussi plus d'équité
Plus...

Étude « Formation continue et bons de formation » réalisée pour l’Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT) : la position de l’USS

Personnes faiblement qualifiées et personnes au bénéfice d’une formation pro-fessionnelle supérieure : il faut améliorer leurs chances sur le marché de l’emploi
Plus...